Formalités d'entrée aux Etats-Unis

Formalités d’entrée aux États-Unis et spécificités


Les formalités d’entrée aux États-Unis ont connu d’importantes modifications au cours de la dernière décennie. Les enjeux croissants du volet sécurité et le contexte géopolitique au niveau international ont incité l’administration américaine à faire évoluer les procédures d’entrée sur son territoire et les formalités USA. Les États-Unis ont mis en place un système reconnu pour sa performance : ESTA. Désormais, la demande de VISA américain n’est plus réservée qu’aux citoyens des pays non exemptés.

Validité électronique et validité : présentation obligatoire de documents valides

En matière de voyage ou de circuit Ouest USA, le terme « validité » revient instantanément à l’esprit, puisque l’administration américaine exige des documents valides de la part des voyageurs en séjour sur son territoire. En amont, la présentation de pièces justificatives valides est requise par l’ambassade, dans le cadre de la procédure de demande d’un VISA ou d’un ESTA. Par ailleurs, toutes personnes en partance pour les États-Unis doivent se munir d’un passeport valide.

Passeport valide, une pièce indispensable pour les voyageurs/touristes

Le passeport est un document essentiel à tous les voyageurs désireux de rejoindre les États-Unis. Il est vérifié à différentes étapes du voyage, y compris au moment du débarquement à un aéroport américain. Dans ce pays, les organes responsables de l’immigration ne transigent pas sur les règles relatives aux formalités USA. Les voyageurs doivent être en possession d’un passeport biométrique valide, pour pouvoir circuler librement. En principe, un passeport DELPHINE à lecture optique, émis antérieurement au 26 octobre 2005, est également accepté. Des conditions d’acceptation similaires sont appliquées au passeport électronique en cours de validité.

VISA américain

L’administration américaine a créé plusieurs types de VISA, face au nombre croissant de personnes en partance pour les États-Unis chaque année. En effet, cet important flux migratoire est composé de différentes catégories de personnes. Il est donc essentiel de bien les distinguer et de les répartir selon des critères bien définis. Les autorités américaines proposent ainsi plus 85 catégories de visas différentes, dont ci-après quelques exemples :

  • Visa B-2 : Il s’agit d’un visa accordé dans le cadre d’un voyage touristique, d’un circuit Ouest USA ou pour des raisons médicales ;
  • Visa C-1 : Ce type de visa est normalement octroyé aux passagers en transit ;
  • Visa Q-1 : Ce visa est délivré au profit des personnes en voyage aux États-Unis, pour participer à des programmes d’échanges culturels ;
  • Visa N-8 : Ce visa est destiné aux parents d’un individu déjà bénéficiaire d’un visa immigrant SK-3.

Dans le meilleur des cas, ce serait préférable pour un aspirant voyageur de connaître à l’avance, ne serait-ce que globalement, le type de VISA américain adapté à sa situation.

ESTA : système électronique faisant office d’autorisation de voyage

L’ESTA ou « Electronic System for Travel Authorization » est un système accessible en ligne, permettant d’obtenir une autorisation de voyage en direction des États-Unis. Il est destiné aux citoyens de nombreux pays exemptés de VISAS, dont ceux de l’Union européenne. Les bénéficiaires du VISA Waiver Program (VWP) sont les ressortissants des pays comme l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, l’Islande, la Norvège, le Royaume-Uni, le Japon, Saint-Marin, Taïwan ou encore la République Tchèque. L’ESTA est un élément indispensable dans le cadre des formalités USA. Il permet aux autorités américaines de vérifier à l’embarquement ou sur un aéroport américain l’identité et la régularité des voyageurs.

Voyage USA : le cas particulier de certains pays (Syrie, Iran, Somalie …)

Les voyageurs en déplacement fréquent doivent s’informer en permanence de l’évolution des conditions d’entrée sur le territoire américain. En effet, un décret présidentiel, entré en vigueur le 27 janvier 2017, cible les ressortissants de 7 pays (Libye, Irak, Iran, Soudan, Yémen et Syrie). Les citoyens de ces sept nations sont interdits d’entrée sur le sol américain, sauf exception. Par ricochet, il est donc essentiel pour les touristes français et européens de considérer ce paramètre, dans le cadre de leur projet de circuit Ouest USA. Pour le cas des titulaires de passeports français, il est préférable de ne pas être associés à ces pays. Des mesures restrictives sont en effet susceptibles d’être appliquées, le cas échéant.

Déroulement de l’entrée sur le territoire américain

Le voyageur peut embarquer tranquillement à bord de son avion pour rejoindre les États-Unis après l’obtention des documents exigés à cet effet. Une fois arrivé à destination, il doit se soumettre à une série de contrôles et de vérifications, entrant dans le cadre des procédures de sécurité, appliquées au niveau fédéral. La présentation d’un passeport valide est obligatoire lors du débarquement. Les bagages du voyageur pourront éventuellement être fouillés par les agents de la TSA (Transportation Security Administration) à l’aéroport. Le programme « US Visit » oblige également les voyageurs à se soumettre à une numérisation de leur photographie et à une prise d’empreintes digitales. Pour des raisons de sécurité, des contrôles personnels approfondis sont également envisageables, en cas de suspicion de la part des autorités US.