Loup gris aux USA

Les grands animaux à croiser dans les parcs américains

Outre les aigles USA, les loups, les cougars ainsi que les espèces d’ours constituent les grands animaux à apercevoir dans les parcs américains. Plus précisément, ces bêtes sont nichées dans le Parc National de Yellowstone. Certains animaux sont faciles à observer, tandis que d’autres sont quasiment impossibles à détecter. Découvrez les spécificités des fauves, des ours et des rapaces de l’ouest américain.

Les grands rapaces prédominant dans l’Ouest américain

Les États-Unis renferment une grande variété d’espèces animalières. Dans la famille des rapaces, le pygargue à tête blanche ainsi que le condor de la Californie constituent les principaux oiseaux de proie. Découvrez leurs caractéristiques.

Le Pygargue à tête blanche, l’emblème des States

Le Pygargue à tête blanche figure parmi les animaux de l’ouest des USA et consiste en un très gros oiseau. Son nom scientifique étant Haliaeetus Ieucocephalus signifie littéralement aigle de mer à tête blanche. D’une longueur et d’une largeur parfaitement adaptée, ses ailes sont en accord avec le vol plané. Sa taille peut atteindre plus de 2 m ! Quand il est perché, l’oiseau appartenant à la famille des aigles des USA mesure environ 76 cm. Certains individus pèsent plus de 7 kg. De manière générale, les femelles sont plus longues par rapport aux mâles. Il en est de même pour les jeunes individus. L’oiseau affiche des yeux et des pattes jaunes. Leur plumage dévoile une nuance de brun foncé, en parfait harmonie avec les plumes blanches de leur tête et de leu queue.

Le condor de la Californie, l’unique espèce de Gymnogyps

Le Condor de la Californie se trouve dans l’un des parcs nationaux américains. Il s’agit d’une autre espèce de grands oiseaux charognards qui est principalement concentrée sur la côte occidentale des States et en Arizona. L’oiseau constitue l’unique espèce du genre Gymnogyps. Il mesure 1,40 m de longueur pour 2,90 m d’envergure. Le Co Contenu : Les grands animaux à croiser dans les parcs américains

Les grands fauves de l’ouest du continent

En matière de fauves, les États-Unis en comptent des centaines. Parmi les plus imposants et les plus emblématiques figurent les loups gris et les cougars. Trouvez dans les paragraphes qui suivent leurs spécificités.

Les loups gris, féroces et dangereux

Les loups gris se trouvent dans la liste des typiques animaux de l’ouest des USA. Ces espèces ont été placées dans l’un des parcs nationaux américains les plus réputés du pays, notamment celui du Yellowstone, en 1990. Il est à noter que l’hiver constitue le moment opportun pour visiter ce domaine et partir à la découverte du fameux loup gris. Ces animaux raffolent du wapiti. Sa population a été estimée à environ 400, mais ce nombre a malheureusement diminué. Aujourd’hui, les individus se comptent à environ une centaine et sont principalement nichés dans le nord du parc. Les loups gris vivent en meutes et se composent d’une dizaine d’individus. Les touristes les confondent souvent avec des coyotes.

Les cougars, le fauve le plus intrépide

Les parcs nationaux américains à l’instar du parc de Yellowstone renferment l’un des féroces fauves de toute l’Amérique. Le cougar et le lynx sont réputés pour leur caractère très hostile et très dangereux. Le cougar est l’un des gros félins du pays. Il est difficile, voire impossible, de l’apercevoir en raison de sa capacité à se déplacer et à se dissimuler. Néanmoins, quelques touristes ont réussi à l’apercevoir par chance. Si vous souhaitez faire leur connaissance, la solution sera de solliciter les services d’un guide spécialisé. Malheureusement, le cougar manque de nourriture au sein du parc. Les groupes s’affrontent souvent et finissent par s’entretuer pour des questions de territoire. C’est la raison de la diminution de leur population.

Les ours de l’ouest du pays

Les ours bruns et les grizzlis se trouvent parmi les bêtes les plus féroces des USA. Aussi, les parcs qui les abritent imposent une série de mesures afin d’éviter les risques encourus par les touristes.

L’ours brun, farouche et peu social

Les ours bruns se comptent à plus de 600 individus dans le Parc National américain de Yellowstone. Ils appartiennent à l’espèce du grizzly, tiré du nom scientifique Ursus arctos horribilis. Les visiteurs ont la possibilité d’apercevoir facilement cette catégorie d’animal dans certaines zones du parc. Cependant, il existe des parties interdites au grand public où ces ours profitent d’une liberté totale. Dans un souci de sécurité, les visiteurs doivent se munir d’un spray au poivre, disponible auprès des rangers. Ces produits permettent de repousser les ours bruns. Seulement, ce produit est uniquement à usage défensif. Par ailleurs, les visiteurs qui souhaitent rencontrer ces bêtes doivent se renseigner concernant leur mode de vie.

Le grizzly, cousin de l’ours brun

Le grizzly et l’ours brun sont quelque peu familiers. Cette espèce est également appelée ours des rocheuses, car elle est implantée dans les massifs montagneux du nord-ouest des States. Quelques grizzlys se trouvent dans l’ouest du Canada et en Alaska. Aujourd’hui, les individus recensés sont au nombre de 40 à 50 000. Ces bêtes sont très agressives et font souvent preuve d’hostilité envers les humains. Ces animaux pèsent environ 400 à 500 kg et mesurent entre 1,5 à 1,8 m. Le grizzly est un omnivore à tendance carnivore. Outre les baies, les saumons et les jeunes mammifères constituent également ses proies. Les différences entre l’ours brun et le grizzly résident en leurs poids et leurs tailles.