Faune et Flore rocheuse aux USA

Faune et Flore des Rocheuses aux États-Unis


La flore et la faune en Amérique n’ont rien à envier à celles des autres continents. Le pays abrite de multiples espèces emblématiques qui font toute sa fierté. Plus particulièrement, l’Ouest du pays est caractérisé par le type des flores et faunes des Rocheuses. Cette partie singulière du pays attire les touristes et contribue à la notoriété du territoire.

La diversité de la nature américaine

Le pays affiche une grande diversité de faunes et de flores. Au cours de votre voyage dans ces contrées, vous tomberez assurément sur de l’une des espèces que voici.

La faune caractérisée par une variété d’espèces

La faune en Amérique se compte en masse. L’une des plus emblématiques reste sans doute le pygargue à tête blanche. Il s’agit d’une espèce d’aigle singulière qui a été menacée d’extinction vers la fin du XXe siècle. Pour éviter une telle fatalité, l’espèce a été réintroduite en Amérique et vit désormais autour des eaux. En Californie, de multiples espèces endémiques peuplent ces terres, comme le condor de Californie. Il en existe 500 aux States, mais leur nombre augmente de plus en plus. Leurs caractéristiques se démarquent par leur tête colorée et leur cou agrémenté de plumes. Cet État regroupe également des otaries, des animaux dotés d’un niveau intellectuel très élevé. En Alaska, des ours kodiaks s’apparentent à des grizzlis.

La flore tapissant les parcs nationaux

De multiples espèces endémiques de flore américaine bordent le territoire. La majorité de ces flores envahissent les parcs nationaux. Si 303 millions d’hectares sont consacrés à la forêt, le reste est dominé par l’agriculture. Le pays compte des hectares de plantations de canne à sucre, d’arachide, de tabac et de coton. Les montagnes renferment les plus beaux arbres du pays. Les forêts de conifères, les chênes, les sapins, les épicéas, les noyers, et les feuillus figurent parmi les innombrables espèces de végétation. L’une des espèces d’arbres les plus originales reste sans doute le séquoia. Ces gigantesques végétations millénaires se trouvent dans le parc des séquoias. Par ailleurs, la vallée de la Mort affiche une flore tout à fait différente, typique du désert.

Géographiquement parlant

Les États-Unis sont implantés entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique. Ce territoire se trouve près du Canada au nord et du Mexique au sud. L’Alaska s’apparente à une saillie au nord-ouest du Canada. Les îles Hawaii sont localisées au cœur de l’immensité de l’océan Pacifique, à environ 4 000 km de la côte ouest. Les States dénombrent 3 principales chaînes de montagnes, en l’occurrence les Appalaches à l’est du continent, les Rocheuses à l’ouest, ainsi que la Sierra Nevada sur la frontière entre la Californie et le Nevada. Les territoires regorgent de ressources naturelles et de terres fertiles. La côte atlantique reste la région la plus peuplée et recense les villes les plus anciennes, notamment Washington DC, New York et Boston.

L’exclusivité de la région ouest des USA

La région ouest des États-Unis regorge de faunes et de flores des Rocheuses. Découvrez dans les paragraphes suivants les caractéristiques de cette singulière nature.

Les Rocheuses près des hauts plateaux

Les hauts plateaux centraux volcaniques et sédimentaires constituent des traits d’unions avec les montagnes Rocheuses orientales et les chaînes côtières du Pacifique. Plus au nord, il y a le plateau de la Columbia. Le centre abrite le Grand Bassin. Les plateaux du Colorado en plus du désert Mojave se trouvent au sud. Ces plateaux mesurent entre 1 500 m et 3 000 m d’altitude. Ils sont accidentés par des chaînons montagneux comme le mont Wasatch. Ces chaînes sont ponctuées par des cuvettes profondes, notamment le Grand Lac Salé et la Vallée de la Mort. Elles sont de plus découpées par un réseau hydrographique encaissé, à l’image du Grand Canyon du Colorado.

L’ouest et le centre des Rocheuses

Les Pacific Ranges se trouvent à l’ouest du continent. La flore des Rocheuses borde un relief organisé en trois bandes parallèles. La première bande constitue une cordillère de hautes montagnes et de cônes volcaniques à l’est résultant de la chaîne des Cascades. La Sierra Nevada culmine à 4 418 m d’altitude au sommet du mont Whitney. Un ensemble de dépressions tectoniques se trouve au centre et forme le golfe du Puget Sound, la vallée de la Willamette ainsi que la Grande Vallée de la Californie. À l’Ouest, les Coast Ranges s’apparentent à une cordillère de chaînes côtières comme les Olympic Mountains. La faune des Rocheuses de cette région compte des tamias rayés (des écureuils), des ours bruns, des bisons d’Amérique, des ratons laveurs

La géologie typique de la région ouest

Les Pacific Ranges constituent des montagnes récentes et inachevées. Ces dernières sont le résultat de la collision des plaques pacifique et américaine. Elles ont été le théâtre de violents phénomènes sismiques et volcaniques. Les phénomènes de volcanisme touchent particulièrement la chaîne des Cascades. D’ailleurs, cette zone recense de multiples sommets volcaniques et a été le théâtre d’une éruption du mont Saint Helens en 1980, faisant 60 victimes. Un mouvement de coulissement est engendré par le contact des deux plaques. Ce mouvement se concentre le long de la faille de San Andreas, dans le Point Arena et à San Francisco jusqu’au golfe de la Californie. Cette faille a occasionné une série de séismes.