La végétation aux Etats-unis

La végétation dans l’Ouest des États-Unis


Lors de votre périple dans la partie ouest des États-Unis, faites un tour dans les nombreux parcs nationaux emblématiques de la région. Vous y trouverez les végétations de l’ouest des USA, les forêts épaisses et verdoyantes ainsi que les authentiques séquoias des USA. Prolongez votre séjour aux States en admirant le paysage désertique abritant les sites les plus authentiques.

Les forêts verdoyantes de l’ouest des États-Unis

L’Ouest américain se pare d’hectares de verdures composées d’une multitude de végétations. Ces vastes étendus de forêts sont rassemblés dans des parcs nationaux comme le parc national de Yosemite et le parc de Yellowstone.

Le parc national de Yosemite en Californie

Le parc national de Yosemite est implanté au cœur de la vallée de Yosemite, en Californie. Ce domaine regorge de nature verdoyante caractérisée par une typique végétation de l’ouest des USA. Au cœur de ce luxuriant domaine, vous aurez la chance d’apercevoir les merveilles naturelles les plus originales. Ce domaine s’apparente en quelque sorte au joyau de la couronne des parcs naturels nationaux de l’Ouest américain. En plus des glaciers, de multiples espèces d’animaux et de végétaux sont éparpillés à travers la propriété. Ce parc abrite les emblématiques forêts de l’ouest des USA, les plus hautes chutes d’eau du continent (les chutes de Yosemite) et la plus imposante falaise (El Capitain). Les prairies du Tuolumne et la Tioga Road invitent à la connexion avec la nature.

Le parc national de Yellowstone, à Wyoming

Le parc national de Yellowstone n’a rien à envier aux autres domaines forestiers de la région ouest des États-Unis. En effet, ce domaine est le théâtre des phénomènes géothermiques les plus impressionnants dans le monde. Les geysers, les fumerolles, les sources chaudes, ainsi que les mares de boues font toute la renommée du domaine. D’ailleurs, le Old Faithful demeure le site le plus plébiscité par les touristes. Ce geyser en cône est aussi impressionnant qu’imprévisible. Cette propriété renferme une vaste aire de jeux volcaniques, située plus au nord-ouest du Wyoming. Vous y découvrirez également le fameux Grand Canyon, les pics des Rocheuses, le lac Yellowstone et une immense étendue de forêts ouest USA.

Les authentiques déserts de l’Ouest

La zone ouest des États-Unis n’est pas uniquement connue pour ses parcs nationaux de grande envergure. Cette région abrite également des domaines désertiques, berceau de la culture western.

Le Painted desert de l’Arizona

Le Painted Desert est une partie de l’Arizona, plus précisément, une partie du Petrified Forest National Park. Il s’agit d’un domaine désertique où le minéral agrémente les paysages authentiques. Dans une certaine partie de la région, le paysage est ponctué de fleuves et d’arbres de gigantesques tailles. Dans la partie Est de l’Arizona, le désert est dominant et affiche des terres arides baptisées badlands. Ce territoire infertile et accidenté est certes hostile, mais très spectaculaire. Pour découvrir cette vaste étendue de terre, la meilleure option est de vous diriger vers le nord du parc national de Petrified Forest. Au cours de votre visite, admirez les strates d’argiles issues des dépôts de sédiments au Trias (il y a environ à 215 millions d’années).

Les régions désertiques de l’ouest des States

D’autres régions plus désertiques sont éparpillées dans l’Ouest des États-Unis. Il s’agit des territoires où la culture est impossible dans la majorité des cas. Nevada est essentiellement composé d’arbustes rares et chétifs, de buissons agrémentés d’épines, de cactus et de cierges de taille imposante ainsi que d’agaves. Ce paysage a été vulgarisé par l’arrivée des films de western. Par ailleurs, le Salt Lake City est considéré comme un désert plutôt favorable à l’irrigation. Cette pratique est rendue possible grâce à la présence de l’eau des monts Wasatch. D’ailleurs, ce site renferme la cité des mormons (une religion américaine).

Le taux de végétation dans la partie ouest des États-Unis

La typique végétation ouest USA est composée d’un hectare de forêts épaisses invitant aux randonnées pédestres, en vue d’une reconnexion avec la nature verdoyante. Ce cadre est parfait pour les touristes amoureux de la nature.

La végétation dans le Middle West

Dans la partie ouest du Middle West, la terre est semi-aride, mais favorable à la culture. Les plantes qui résistent à la chaleur extrême et à la sécheresse y sont omniprésentes, comme les xérophiles. Les steppes et les formations herbeuses regroupent les uniques genres de végétation. Cette région est nichée au cœur du Nevada, de la Californie ainsi que des chaînes de montagnes de l’Alaska et du Colorado. Un peu plus à l’ouest, le paysage laisse paraître les geysers et les supervolcans du Wyoming. En termes de chiffres, l’Alaska compte 25 204 447 ha de forêts, la Californie rassemble 13 354 626 ha de forêts, le Nevada recense 4 289 667 ha de forêt et Wyoming enregistre 4 244 931 ha de forêt.

La végétation des Montagnes Rocheuses

Au cœur des Montagnes Rocheuses, la végétation se décline en deux catégories : la végétation dans les terres arides et la végétation des terres humides. Au même titre que les autres déserts de l’ouest, les terres arides affichent des buissons, de minuscules arbustes, des cactus et des pins parasols. C’est d’ailleurs le cas de la Death Valley où aucune forme de culture ni de végétation n’est possible. À l’inverse, certaines terres humides et fertiles sont propices à la culture et à l’épanouissement d’une grande diversité de plantes. Par ailleurs, le Sequoia Park situé dans le Sierre Nevada en Californie abrite les fameux séquoias des USA, l’un des plus grands arbres du monde.


Pour en savoir plus