Parce Yellowstone à l'Ouest des USA

Partir à la découverte de la faune et de la flore à Yellowstone


Les volcans de Yellowstone constituent les principales attractions du site. Le territoire constitue en effet un parc volcanique très réputé pour son authentique paysage, animé par des phénomènes géothermiques uniques en leur genre. Le territoire compte plusieurs espèces de faunes qui méritent largement une attention. Visiter Yellowstone, c’est s’adonner à la pêche. Seulement, cette activité est soumise par des réglementations strictes.

Les emblématiques volcans de Yellowstone

Yellowstone est considéré comme le berceau de la bizarrerie. En effet, cet endroit abrite un supervolcan endormi depuis des siècles. Le territoire est qualifié comme le plus sauvage des parcs volcaniques du monde, découvrez pourquoi.

Le supervolcan de Yellowstone, un incontournable à ne pas manquer

Yellowstone est localisé dans le nord-est du Wyoming, à proximité de la frontière du Montana et de l’Idaho. L’endroit envoie régulièrement des geysers et des fumerolles, semblables à des signaux de fumée. Ces phénomènes naturels sont le résultat du supervolcan entré en éruption il y a 600 000 ans de cela. Aujourd’hui, cette immensité a laissé place à une large caldeira mesurant environ 50 km sur 75. D’ailleurs, ce supervolcan marque la croûte terrestre par une zone circulaire. Ses profondeurs souterraines abritent une chambre magmatique. Cette dernière constitue la source des innombrables activités géothermales. Le territoire dévoile en effet d’impressionnants geysers, des sources chaudes phénoménales, des fumerolles et des « marmites de boues ». Par ailleurs, ce supervolcan est l’objet de tous les fantasmes concernant des théories apocalyptiques.

Le Mud Volcano ou le volcan de boue

Le Mud volcano se trouve entre Yellowstone Lake et Canyon Village. Il s’agit d’une zone particulière, regroupant les principaux phénomènes géothermiques issus du supervolcan. Cet endroit abrite en effet deux volcans de boues, à savoir : la Dragon’s Mouth et le Black Dragon’s Caldron (littéralement le chaudron du dragon noir). Ces phénomènes naturels sont aussi spectaculaires que nauséabonds. On a enregistré une explosion du chaudron du dragon noir en 1948, recouvrant ainsi de boue une bonne partie des forêts avoisinantes. Visiter Yellowstone, notamment cette partie, demande environ une à deux heures. Néanmoins, les petits cônes volcaniques de 9 m, la boue grise prédominante et les autres sources boueuses valent largement la peine. À proximité du Mud Volcano se trouve Sulphur Caldron, un des bassins d’eau les plus acides.

Les différentes espèces d’animaux à observer

Le parc de Yellowstone abrite une multitude de faunes emblématiques. Les ours, les cougars, les loups, les wapitis, les bisons constituent entre autres les espèces originales du territoire. Découvrez leur spécificité.

Les ours, les bisons et les loups du parc

Les ours se comptent environ à 600 têtes dans le parc national. Ces bêtes sont issues de l’espèce nommée grizzly. En cas de rencontre et de danger, utilisez le spray au poivre proposé par les rangers. Seulement, ce dispositif sert de moyen de protection dans le cas où l’animal manifeste des comportements violents et agressifs. Le plus gros mammifère terrestre de l’Amérique du Nord reste sans doute le bison. Cet animal sauvage peut être observé dans les plaines de la Lamar Valley durant la période de reproduction. Vous pouvez les apercevoir dans la Hayden Valley, au cœur du parc. Quant aux loups de Yellowstone, ils  affichent une fourrure grise. Les observateurs estiment aujourd’hui près de 400 populations. Les loups de Yellowstone chassent essentiellement les wapitis.

Les wapitis, les cougars et les mules deers du parc

Les wapitis figurent parmi les acteurs principaux de la chaîne alimentaire de l’écosystème du Greater Yellowstone. Ces animaux sont faciles à observer, car ils se comptent environ entre 15 000 et 25 000 spécimens. S’il vous est impossible de les voir, vous pourrez les entendre bramer à chaque lever du jour. Par ailleurs, les cougars représentent un prédateur féroce de l’Amérique du Nord. C’est la raison pour laquelle ce puma reste l’animal le plus difficile à apercevoir. Les troupes se confrontent souvent à une guerre farouche pour les questions de territoire. Pour finir, les mules deers ou les cerfs-mulets figurent également parmi la faune de l’Amérique. On répertorie près de 1000 à 1300 de cette espèce.

Les règles particulières pour encadrer les activités de pêche

Yellowstone constitue une zone favorable à la pêche. Cependant, cette activité est encadrée par des réglementations strictes. Voici lesquelles.

La réglementation générale de pêche pour la protection des poissons autochtones

Visiter Yellowstone, c’est profiter d’une petite partie de pêche, car son parc national est propice à cette activité. Seulement, les autorités tiennent à préserver les espèces de poissons autochtones, notamment la cutthroat, le mountain whitefish et l’ombre arctique. Par conséquent, la réglementation autorise uniquement les pêches à la mouche et aux leurres artificiels, excluant ainsi l’utilisation de plomb. Les pêcheurs sont priés de faire usage d’hameçons sans ardillons ou à ardillons écrasés. La loi interdit de plus la pêche avec des appâts organiques, comme des poissons, des vers, des insectes ou des œufs de saumon. Le pain et le maïs ainsi que les appâts non organiques comme le caoutchouc sont strictement défendus.

Les réglementations régionales plus strictes

Les réglementations régionales concernent les réserves de pêches. Pour pratiquer cette activité au sein du parc du Yellowstone, les pêcheurs doivent être en possession d’un permis de pêche validé par le parc National de Yellowstone. Aussi, les licences d’état sont refusées. À titre informatif, un permis validé durant 3 jours implique une somme à hauteur de 15 à 20 dollars. Le coût repose ainsi sur la durée de validité et la saison de pêche. Les visiteurs et les pêcheurs amateurs bénéficient d’un large choix de rivière, entre autres le Firehole river, le Lamar river et ses affluents, ainsi que le Yellowstone river.